|
Flux RSS
Répondre ensemble aux défis de demain
Espace Adhérent

» Innovation & DD » Industrie éco responsable » Economie d’énergie » Economie d’énergie

Economie d’énergie

Les industries de la forge et de la fonderie sont globalement de grosses consommatrices d’énergie. Bien entendu, il existe des différences selon le type de procédé de forgeage ou de moulage utilisé, et surtout selon la température des alliages à mettre en forme, sachant par exemple qu’elle est nécessairement plus élevée pour les aciers que pour les alliages d’aluminium, mais la part énergie reste cependant importante dans les coûts de production de chacune de ces entreprises.

Les forges et les fonderies ont donc généralement développé une gestion très fine de leurs approvisionnements dans ce domaine, et elles sont aussi particulièrement attentives aux nouveaux équipements de production moins énergivores proposés par les fournisseurs spécialisés.

C’est aussi pourquoi la recherche d’innovations permettant de diminuer la consommation d’électricité, de gaz, ou de coke fait régulièrement l’objet de travaux inscrits aux programmes de R&D des centres techniques des deux Professions.

Ces travaux peuvent aussi être orientés vers une meilleure utilisation de ces ressources énergétiques, ainsi que vers la valorisation de l’énergie thermique générée par les process de forge et de fonderie.

Pour illustrer ces différentes voies de progrès, voici quelques exemples des travaux de R&D conduits par le CETIM et par le CTIF :

Optimisation du chauffage par induction :

La donne est assez simple : Le chauffage des pièces avant forgeage est l’opération la plus énergivore chez les forgerons. De fait, comment faire pour réduire au minimum cette consommation ?

Avec cette étude initiée en 2011, le CETIM s’est fixé pour objectif de fournir aux industriels une réponse sous la forme d’un outil de calcul simple à utiliser, mais performant. Autres finalités dévolues à cet outil : Permettre notamment d’optimiser une installation existante pour un type de pièce donné, dimensionner un inducteur, ou encore optimiser rapidement l’installation dans le cas d’un changement de production.

L’étude est menée suivant deux plans :

  • validation d’un modèle de simulation numérique ;
  • corrélation de mesures sur sites industriels.

Valorisation de l’énergie thermique des fumées de cubilot par cogénération :

Le projet ORCHID piloté par ENERTIME en collaboration avec le CTIF a pour objectif de produire de l’électricité à partir de la chaleur perdue… Actuellement en test à la FMGC, il va permettre de valider sur site industriel le principe de valorisation d’énergie perdue par la technologie des cycles organiques de Rankine (ORC), et ainsi de produire de l’électricité ré injectable dans le réseau interne de la fonderie.

En savoir plus

Et aussi : Communiqué de presse « Projet Orchid ».

Pour accéder à la liste complète des travaux du CTIF dans le domaine des technologies de fonderie.

Pour accéder à la liste complète des travaux du CETIM dans le domaine des technologies de forge.