|
Flux RSS
Répondre ensemble aux défis de demain
Espace Adhérent

Accueil > Matériaux et techniques > Technologies > Technologies de moulage

Technologies de moulage

Alliant à la fois savoir-faire et haute technologie, la fonderie est bien souvent considérée comme le plus court chemin pour aller de l’idée à la pièce métallique de forme complexe.

Les procédés de production de produits moulés bénéficient de travaux de recherche et d’innovations qui permettent à la fonderie d’être en constant progrès et d’atteindre les plus hauts niveaux de performance. On dénombre 5 technologies de production principales, et plusieurs autres dérivées des premières ou mixant les principes de forge et de fonderie. Le choix optimal du procédé de moulage dépend essentiellement du nombre, de la taille, de la forme, de la matière, et des caractéristiques techniques des pièces à réaliser. En quoi consistent ces technologies ? Retrouvez ici le descriptif et les atouts de chacune d’elles.

  • Moulage sable

    L’empreinte (ou moule) peut être constitué d’un matériau réfractaire, le plus souvent en sable. Ce moule destiné à recevoir l’alliage liquide est réalisé à partir d’un modèle, et les évidements sont obtenus par des noyaux fabriqués dans des boîtes à noyaux.

    » Lire la suite

  • Généralités

    Les industries de la fonderie consistent à élaborer puis à couler un métal ou un alliage en fusion dans un moule, pour obtenir après solidification, une pièce dont les formes reproduisent celles de l’empreinte du moule.
    La fonderie maîtrise donc ainsi la métallurgie (métaux et alliages) et la géométrie (formes et dimensions) des pièces qu’elle réalise.

    » Lire la suite

  • Moulage coquille

    La coulée gravitaire en moule permanent métallique (appelées aussi moulage en coquille) : L’obtention d’une pièce implique l’assemblage des éléments du moule métallique (appelé coquille), la préparation de l’empreinte, le remmoulage de noyaux généralement métalliques, la mise en régime thermique et la préparation puis la coulée par simple gravité de l’alliage porté à l’état liquide.

    » Lire la suite

  • Moulage sous pression

    Le métal est injecté dans le moule métallique sous une forte pression afin d’obtenir en très grande série, en épousant l’empreinte gravée dans le moule, des pièces allant de quelques grammes à plus de 50 kg. Le moule métallique est monté dans des ensembles mécanisés et automatisés, les presses de fonderies sous-pression, machines qui assurent la manœuvre des divers éléments du moule, la régulation de sa température, la coulée de l’alliage, l’extraction de la pièce ou de la grappe de pièces.

    » Lire la suite

  • Fonderie de précision à modèle perdu

    Le modèle est en cire, quelquefois en urée, et pour le « lost foam » en polystyrène expansé. Le moule est en « céramique » ou en plâtre. C’est un procédé de moulage adapté aux pièces petites à moyennes, dont la masse va de quelques grammes à quelques dizaines de kilogrammes. En plâtre, les alliages les plus usuels sont les non-ferreux à base d’aluminium et de magnésium.

    » Lire la suite

  • Centrifugation

    La centrifugation est une technique de coulée basée sur les propriétés physiques de la force centrifuge. En faisant effectuer au moule -qui est le plus souvent métallique- une rotation autour d’un axe vertical ou horizontal, le métal acquiert les propriétés physiques supplémentaires suivantes par rapport à la coulée par gravitation classique :

    » Lire la suite

  • Autres technos