|
Flux RSS
Répondre ensemble aux défis de demain
Espace Adhérent

Accueil > Matériaux et techniques > Les alliages > Métaux non ferreux

Métaux non ferreux

  • Aluminiums et alliages ultra légers

    Les alliages légers sont élaborés à partir d’aluminium et les alliages ultra légers à partir de magnésium. Famille homogène, ces alliages se répartissent en trois catégories :

    » Lire la suite

  • Le Magnésium

    Découvert en 1809, le magnésium commence véritablement sa vie industrielle en 1896 avec la première unité d’électrolyse de chlorure de magnésium en Allemagne.

    » Lire la suite

  • Cuivres et alliages cuivreux

    Souvent apprécié pour son aspect doré qu’il partage avec l’or, ses caractéristiques de conductibilité et son excellente sonorité lorsqu’il est utilisé pour produire cloches, le cuivre offre de grands avantages sur le plan industriel :

    » Lire la suite

  • Alliages de zinc et de zamak

    Les alliages de zinc sont le plus souvent alliés à l’aluminium (de 4 à 30%) et contiennent parfois de faibles additions de magnésium (de 0,012 à 0,06%) et de cuivre (jusqu’à 3%).
    Le plus couramment utilisé (95% du marché) est appelé zamak (zinc pur à 99,995%).
    Sa coulabilité et sa bonne pénétration en font un alliage adapté à la coulée sous-pression qui permet d’obtenir des pièces minces et/ou de configuration compliquée.
    La précision dimensionnelle des pièces coulées en zamak est exceptionnelle et peut s’appliquer à des parois d’une grande finesse.

    » Lire la suite

  • Les autres alliages non ferreux

    Bien d’autres métaux non ferreux existent encore (platine, titane, tungstène, plomb, or, mercure, étain, alliages à base de Co ou de Ni –aussi appelés « superalliages »-, etc)… Nous ne pouvons tous les décrire ici, bien que les propriétés de nombre d’entre eux soient très intéressantes.

    » Lire la suite